Se faire accompagner

Prendre conscience de ses priorités

Adopter une alimentation plus saine, moins industrielle, moins sucrée peut paraître simple. Pourtant, cela nécessite souvent de changer radicalement ses habitudes alimentaires. Notre alimentation moderne en est en fait très éloignée. Cela peut donc demander en définitive beaucoup d’efforts et sembler hors de portée. Si c’est votre cas, demandez-vous quelle est votre priorité. Retrouver une bonne santé et une qualité de vie normale? C’est la prise de conscience de vos priorités qui vous permettra de produire l’effort nécessaire à ce changement. Vous avez pris conscience que votre santé est votre priorité, alors lancez-vous dans une réforme de votre alimentation. Et si vous sentez que vous avez malgré tout besoin d’être soutenus dans cette démarche, alors faites-vous aider.

Commencer les changements

Si vous êtes conscient de l’intérêt qu’il existe à réformer votre alimentation mais que vous ne savez pas comment faire, et que vous manquez de connaissances sur le sujet, commencez par bien lire les grands principes de ce régime et à bien vous en imprégner.  Procédez à quelques changements, d’une manière franche ou progressive, comme vous préférez, puis notez les améliorations que vous obtenez. Les premiers bénéfices constatés seront autant d’encouragements à continuer.

Repérer ses erreurs

Si vous avez déjà fait des changements mais que vous ne voyez pas de résultat, vous faites peut être encore trop d’erreurs pour en tirer vraiment les bénéfices. En effet, des informations contradictoires circulent, et certaines croyances erronées persistent. Essayer de repérer vos erreurs en notant ce que vous avez mangé et les symptômes ressentis. Si vous n’arrivez pas de vous même à repérer vos erreurs, ce document pourra vous servir à vous faire aider.

Persévérer

Si vous avez du mal à vous organiser et si vous n’arrivez pas à anticiper vos repas, si vous ne savez pas comment cuisiner, sachez que les premiers pas dans une nouvelle alimentation sont en général les plus difficiles. C’est normal. Vous risquez de très vite vous décourager et de tout abandonner. Sachez-le, c’est contre votre découragement qu’il faudra lutter car il faudra persévérer. Tout s’apprend petit à petit en se pratiquant. On peut avancer par petits pas, l’essentiel c’est d’avancer. Dites vous bien que rien n’est impossible même si vous partez de très loin.

Se faire accompagner, mais par qui?

J’ai la chance d’avoir été orientée vers ce régime santé par un des rares médecins nutritionnistes ouverts à cette approche innovante. Les micro-nutritionnistes semblent davantage s’y intéresser, mais ils sont également trop peu nombreux. En ce qui concerne l’amaigrissement, les nutritionnistes y compris les plus médiatiques restent majoritairement sur l’approche classique du bilan calorique. Ils sous-estiment à mon sens les effets néfastes du sucre en particulier des sucres complexes. Il en est de même pour la majorité des diététiciens. Concernant les autres maladies chroniques, on trouve de plus en plus d’articles et d’études les reliant à l’alimentation. Je me réjouis de quelques initiatives intéressantes prises dans certains hôpitaux. Les naturopathes ont une approche globale de la santé. Ils sont donc plus sensibles à ce genre d’approche. Ils ont toutefois chacun leur sensibilité propre y compris en matière de nutrition. Les coach alimentaires, peu nombreux, ont souvent personnellement expérimenté la méthode qu’ils proposent. Je me méfie dans ce cas des approches trop dogmatiques. En ce qui me concerne, je préfère le pragmatisme.

Les informations pour me contacter sont: ICI